Stage webdev – semaine 3

Stage – Semaine 3 entamée – Jour 11

Je vais faire la fofolle mais je crois voir la fin de ce projet de backup historique. Je pense qu’il va y avoir pleins de retouches à faire mais j’ai vraiment fait le plus gros.
(ouais, je sais, ça veut dire mais c’est pour que y’ait pas de jaloux, que personne ne comprenne ahah)

Maître de stage ayant demandé d’imprimer mon code, je peux dire que pour le moment, ça tient en 18 pages.

Il faut que je fasse une fonction spéciale pour mettre à jour la table spéciale qui sert de recueil pour les infos des backups.

Autre nouvelle : Avant de nous abandonner lâchement, Maître de Stage s’est moqué de l’aspect de nos pages web. Forcément, on fait le code fonctionnel, pas le code pour faire joli. Il s’est moqué du fait que je n’utilise pas les post-it fantasy mis à ma disposition. Quelle magnifique surprise haute en couleur il va avoir demain quand il va revenir à son bureau ! (voir photos)
J’ai fait avec ce que j’ai pu : des post-it et un ballon que j’avais dans ma poche je ne sais pas pourquoi ni comment (c’était le destin probablement). Pour justifier notre mise en beauté, Stagiaire n°1 a lancé « ouais c’est pas la Saint Machin en Belgique demain ? »

Bilan moral : ça va 🙂
Bilan câlin : 1 de plus (cette fois c’est pas moi, c’est Maître de Stage qui a voulu ! 🙂 )
Bilan jeu : Palifico et 421 (deux jeux de dés).


Stage – Semaine 3 – Jour 12 – St Nicolas

Déception du public aujourd’hui : Maître de stage n’est pas venu. Il n’a donc toujours pas vu la nouvelle décoration de son bureau. Néanmoins, la moitié du département est venue rendre hommage à notre œuvre (on a même eu une demande de redécoration).

Concernant le projet, j’ai trouvé comment expliquer à tout le monde ce que je fais (attention, c’est l’instant vulgarisation) en deux temps :
« c’est comme si j’avais appris le français courant et que dans mon stage, on me demande de rédiger un poème en vieux français des années 1300« . Bah voilà, pareil mais en code php.
Et « Tu sais que maintenant, on a des plats préparés ? Bah moi, je dois faire toute la recette de A à Z, sans utiliser des plats déjà tout préparés. Et faut que ça soit au moins aussi bon ! » (pour expliquer à ma mère que je code tout sans fonction toute faite).

Aujourd’hui, j’ai donc :
– vérifié qu’il n’y ait pas de problème avec la présence de double-guillemet dans les textes contenus dans les tables,
– vérifié que les fichiers fassent des UPDATE quand y’a besoin et pas des INSERT,
– vérifié qu’il n’y ait pas de doublon d’insertion entre une insertion d’entrée avec une date de début et un update sur la même entrée qui aurait une date de modification ou de fin,
– vérifié les noms des fichiers (surtout les dates dans les noms de fichier… sinon, pour mettre à jour un fichier dont j’aurai pas le bon nom, ça risque d’être la merde),
– réalisé une fonction spéciale pour une table très spéciale qui a un fonctionnement tout à fait inédit,
– corrigé un petit truc dans la création d’un fichier avec une structure : quand y’a pas de clef primaire, y’a pas besoin de virgule à la fin du texte précédant.

Pour les photos jointes, c’est parce que Maître de stage cherche à se débarrasser de quelques CD de musiques japonaises des années 90.

Bilan groscul s’alourdit aujourd’hui avec une mitraillette poulet cocktail + un chocolat chaud + 2 sachets de chocolat Leonidas (y’a pas qu’au CF2M que Leonidas fournit en douceurs)


Stage – Semaine 3 – Jour 13

Maître de Stage a vu son bureau. De son propre aveu, on ne lui avait jamais fait un truc pareil, ni même s’y rapprochant. Tout l’étage est soit fan, soit jaloux, soit les deux. J’ai donc décoré le chariot de nettoyage de la femme de ménage pour qu’elle puisse répandre des couleurs et de l’amour sur son passage.

Bon, par contre, j’étais toute contente d’avoir presque fini mon programme mais finalement, le retour du Maître Jedi annonce également le retour de nouvelles demandes pour améliorer le programme :
– faire en sorte que le programme dise si un backup a déjà été fait et refuse de faire le backup s’il existe déjà (et le faire si y’en a pas),
– faire une interface avec les informations provenant de la table « recueil des infos de backups » et les infos provenant de
SELECT * FROM INFORMATION_SCHEMA.TABLES WHERE table_schema = 'nomdb';
=> pas de bol, on peut pas faire un select avec une jointure,
– pouvoir faire en sorte de sélectionner plusieurs tables pour les traiter en une fois.

Bilan moral : Malgré le temps perdu sur des conneries ou à faire des recherches parce que je vois pas comment on fait tel ou tel truc, je relativise. Si je suis arrivée jusque là, y’a moyen que j’aille encore plus loin. (« J’y crois à mort, c’est la chance de ma vie »)

Nouvelles annonces calendrier : la semaine prochaine, il y a 4 entretiens pour les potentiels futurs stagiaires. J’ai comme mission de trouver, je cite, « les questions les plus putassières possible » (au nom de l’humour, tu peux proposer tes questions également ou lancer des défis comme « prononcer le mot « tartiflette » durant un des entretiens).


Semaine 3 – Jour 14

Pour ce qui est de faire un tableau avec des informations provenant d’un
SELECT * FROM INFORMATION_SCHEMA.TABLES WHERE table_schema = 'nomdb';
et d’un
SELECT * from 'nomtable'
, y’a moyen…

// nouveau tableau basé sur la clef commune du premier tableau, base du nouveau tableau.
$nouveau_array = array();
foreach ($tableau1 as $value1) {
$nouveau_array[$value1[0]] = $value1; // pour chaque nouvelle clef (issue de tab1) du nouveau tableau, on insère les valeurs du tab 1
}
//Fusionner les valeurs depuis le second tableau dans $nouveau_array
foreach ($tableau2 as $value2) {
$nouveau_array[$value2[0]] = array_merge($nouveau_array[$value2[0]], $value2); // pour chaque nouvelle clef, on ajoute les valeurs du tab2.
}

Bilan câlin : bon, ça y est, c’est devenu un truc normal de se faire des câlins pour se dire bonjour. Pas encore pour Stagiaire n°1 mais on a passé le cap des « confessions intimes » et c’est vraiment un chouette gars 🙂


Semaine 3 – Jour 15 – Moitié du stage

Il me fallait ajouter un input checkbox qui sélectionne toutes les tables d’un coup. Et bien, c’est désormais chose faite grâce à :

<script>
// script pour que quand le checkbox "tous" est checked, les autres soient tous checked.
function selectAll(choix) {
var tab = document.getElementsByTagName("input");
for (var i = 0; i < tab.length; i++) {
if (tab[i].type == "checkbox")
tab[i].checked = choix.checked;
}
}
</script>

et à

<input type="checkbox" name="select" onclick="selectAll(this)" />

Et en vrai, ça ressemble à ça :

projet de backup - interface utilisateur


Bilan de la semaine :

J’en suis à la moitié de mon stage. Il me reste donc encore 3 semaines. J’ai appris énormément. Je t’avais dit que psychologiquement c’était dur mais il faut que j’avoue aussi que je suis entêtée et autonome. De ce fait, quand je ne sais pas un truc, j’ai tendance à chercher toute seule. L’avantage, c’est que je fais chier personne, que je découvre forcément l’existence de choses que j’ignorais (vu que je tombe rarement directement sur la solution toute prête), que je suis obligée de comprendre comment fonctionner quelque chose car je n’utilise pas du code tout fait trouvé sur internet (et ça se voit surement), je regarde, j’observe, et c’est une fois que j’ai compris le truc que j’adapte avec d’autres trucs à mon projet.
L’inconvénient, évidemment, c’est que que je fais souvent fausse route, que je me perds parfois, que je ne suis pas toujours sure d’être sur la bonne voie, que parfois, il m’est arrivé de ne pas savoir quoi chercher exactement et que même en tapant ce que je voulais faire sur internet, j’avais pas de réponse. Donc forcément, je perds du temps.
Comme j’en discutais avec Maître de Stage : c’est frustrant car j’ai conscience que je perds parfois beaucoup de temps. Présentement, j’ai la chance de travailler dans un environnement où je n’ai pas de vraies deadlines bien hardcore mais étant déjà du genre à me foutre toute seule une pression monstre sur la gueule, je culpabilise même quand les autres ne m’en veulent pas.
Je sais aussi que c’est une impression : j’ai l’impression de perdre du temps alors que non, en fait, j’apprends.
Dans ce stage, il est souvent question de devoir remettre les choses en perspective, de prendre du recul, de ne pas être trop dure avec soi-même, de ne pas oublier que je suis en apprentissage, en stage, dans un environnement propice à l’enseignement.

Pour en revenir au projet, la capture d’écran et le lien github attesteront de l’avancement. Comme le dit Yann, je peux être fière de moi. Et sincèrement, ça m’arrive pas souvent mais là, ouais, carrément. Il y a deux semaines, je me pensais incapable de réaliser un truc pareil. Y arriver, c’est juste magique !

Je ne sais pas si tu sais mais quand on me demandait en entretien le truc dont j’étais le plus fière, je parlais du formulaire de contact. Parce que le formulaire de contact, c’était vraiment le premier truc que j’avais réussi à faire toute seule. Michaël nous avait montré les bases en cours mais pour le faire fonctionner sur un serveur, avec les impératifs, les paramètres spéciaux et tout et tout, quand j’ai réussi à le faire fonctionner, je te raconte pas la joie ! Désormais, c’est ce petit programme de backup. Je sais qu’on va me dire que ça sert à rien parce que y’a déjà des trucs tout faits qui font le job et surement mieux mais putain, j’ai fait ça toute seule !!! Et en php 5.3 alors que les camarades de classe bossent sur Laravel en php 7 !

🙂

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut