Par quoi commencer ? Une grosse tâche ou une petite ?

Article original ici : Big task or small task first? de Alexandru Trandafir


Beaucoup d’entre vous ont déjà vu ou entendu des tas de conseils en productivité provenant de milliers de ressources (posts de blog, livres,… disponibles et souvent, on se retrouve avec ce genre de conseil :

Tu devrais d’abord t’occuper de la tâche la plus lourde qui figure sur ta TO DO list et laisser les petits trucs pour plus tard.

Vous êtes d’accord avec ça ?

C’est là qu’on va remettre ce conseil en question. Voyons un peu quelques arguments qui nous inciteraient plutôt à penser et faire autrement…

Les grosses tâches peuvent devenir vraaaaaaiment plus grosses

On va prendre pour exemple une TO DO list d’un dev :

  • 1 gros projets
  • 3 projets moyens
  • 3 petits trucs à faire

A priori, ce dev ne risque pas de dormir beaucoup cette semaine ! Voyons ça de plus près…

Selon le raisonnement décrit plus haut, le dev devrait choisir de travailler sur le grand projet parce qu’il est le plus important, le plus difficile et le plus attrayant d’un point de vue économique.

Le problème, c’est que le grand projet va demander beaucoup d’investissement et de concentration personnels pendant un certain temps. Conséquemment, il y a de fortes chances pour que les 3 projets moyens et les trois petits trucs soient laissés sur le côté le temps que le plus gros projet soit terminé, autant dire pendant un sacré paquet de temps.

Les petites tâches, une fois accomplies, peuvent vous remotiver

Maintenant, Alexandru, dans son propos ne vous dit pas de vous concentrer uniquement que les petites tâches et de laisser les gros gros projets pour la fin car de cette manière, vous risqueriez de ne jamais le livrer, ce qui vous foutrait dans la merde.

Ce qui doit être pris en compte, c’est l’élan et la motivation qui résulteront du fait d’avoir complété quelque chose et surtout les effets bénéfiques que ça aura sur votre santé mentale. (Pour bien bosser, bossons heureux et épanoui)

Au final, ça se résume surtout par le fait de diviser les gros projets en petites tâches.

La meilleure approche est probablement de faire en sorte de casser les gros projets en des petites tâches, plus abordables, et réalisables dans des laps de temps plus réalistes.

Et à y réfléchir de plus près, cette faculté pourrait même être une des compétences les plus appréciées d’une personne.

image d'une montagne
Qui veut gravir une montagne commence d’abord par le bas

Laisser un commentaire

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut